2021, l’année des actions … et de l’inflation

2021 restera dans l’histoire comme l’année d’une reprise inédite, caractérisée par un déséquilibre marqué entre l’offre et la demande de biens et services, soufflant un vent inflationniste au cœur de cette reprise. Dans ce contexte, les marchés actions ont dégagé une très belle performance bénéficiant d’abondantes liquidités et du rebond des résultats des entreprises tandis que le marché obligataire a souffert de la reprise de l’inflation.

  outcome-oriented-b.svg

 Environnement économique

Après le choc provoqué par la Pandémie de Covid 19 et un recul du PIB mondial de 3,4% en 2020, la reprise économique a été plus forte qu’anticipée initialement. Le PIB mondial a retrouvé son niveau d’avant crise et devrait croître de 5,6% en 2021 puis de 4,5% en 2022, selon les dernières Perspectives économiques de l’OCDE (décembre 2021). Toutefois cette reprise est inégale dans son ampleur et son séquençage notamment en raison de taux de vaccination très variables à travers le monde.

offices-b.svg

Les banques centrales

Depuis la mise en place de mesures exceptionnelles en mars 2020 pour amortir le choc économique et financier de la pandémie, la politique monétaire des grandes Banques centrales est restée très accommodante. Elles ont poursuivi leurs achats d’obligations souveraines mais également de plus en plus d’actifs privés, afin de soulager les banques et les inciter à accorder des prêts aux ménages et entreprises. L’ensemble de ces mesures a également constitué un fort soutien aux marchés financiers.

Perspectives 2022

En 2022, Aviva Investors France s’attend à une croissance de l’économie mondiale toujours robuste, mais progressant à un rythme moins soutenu que l’année précédente. Les tensions inflationnistes devraient se calmer en 2022 par rapport aux pics de la fin 2021. La gestion de la politique monétaire se fait toutefois plus complexe dans un contexte de croissance plus modérée et d’inflation qui reste élevée plus longtemps que prévu. L’année devrait être positive pour les actions, même s’il faut se préparer à des performances plus modestes par rapport à 2021. Dans le cadre d’une normalisation graduelle des politiques monétaires, les obligations souveraines devraient continuer à sous-performer en 2022.

bonds-alt-b.svg

 Les marchés de taux

Dans le cadre d’une normalisation graduelle de la politique monétaire, les obligations souveraines devraient continuer à sous-performer en 2022. Si les anticipations d’inflation restent en ligne avec les cibles de long terme des Banques centrales, et si l’inflation réalisée ralentit comme prévu au second semestre 2022, la progression des taux longs devrait continuer mais être modérée.

securities-b.svg

Les marchés actions

Le cycle économique devrait continuer et la croissance rester au-delà du potentiel aux Etats-Unis, selon notre scénario central, deux facteurs de fort soutien pour les actions en général. Mais la croissance des bénéfices pourrait ralentir tandis que les tensions sur les coûts devraient persister, il faudra donc surveiller les marges des entreprises. L’action de la Fed sera également centrale pour les actifs risqués.

Pour en savoir plus...

2022, à la poursuite des équilibres

2021 restera dans l’histoire comme l’année d’une reprise inédite. En 2022, alors que le risque sanitaire est toujours présent, les Banques centrales devront réussir à trouver l’équilibre et prendre les mesures qu’il convient pour contenir l'inflation élevée.

En savoir plus

L'analyse de nos experts

Bilan 2021 et Perspectives 2022

PDF 4.34 mo 18 pages

Nos vues

Informations importantes

Ce document à caractère promotionnel est établi par Abeille Asset Management, société de gestion de portefeuille de droit français agréée par l'Autorité des Marchés Financiers (AMF) sous le n° GP 97-114, Société Anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance au capital de 18 608 050 euros, dont le siège social est situé au 14 rue Roquépine, 75008 Paris, immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés de Paris sous le numéro 335 133 229. Le 22 novembre 2021, Aviva Investors France change de nom et devient Abeille Asset Management. Ce changement de dénomination sociale s'inscrit dans le cadre de l'intégration des entités du groupe Aviva au groupe Aéma à la suite de la cession des activités françaises du groupe Aviva Plc à Aéma en date du 30 septembre 2021. Abeille Asset Management n'appartenant plus au groupe Aviva plc, elle ne saurait être tenue responsable des publications effectuées par Aviva Plc et ses filiales sur le territoire français.

Ce document contient des éléments d'information et des données chiffrées qu'Abeille Asset Management considère comme fondés ou exacts au jour de leur établissement. Pour ceux de ces éléments qui proviennent de sources d'information publiques, leur exactitude ne saurait être garantie.

Les analyses présentées reposent sur des hypothèses et des anticipations d’Abeille Asset Management, faites au moment de la rédaction du document qui peuvent être totalement ou partiellement non réalisées sur les marchés. Elles ne constituent pas un engagement de rentabilité et sont susceptibles d’être modifiées.

Ce document ne donne aucune assurance de l'adéquation des produits ou services présentés et gérés par Abeille Asset Management à la situation financière, au profil de risque, à l’expérience ou aux objectifs de l'investisseur et ne constitue pas une recommandation, un conseil ou une offre d'acheter les produits financiers mentionnés. Abeille Asset Management décline toute responsabilité quant à d'éventuels dommages ou pertes résultant de l'utilisation en tout ou partie des éléments y figurant. Avant d’investir dans un OPC, il est fortement conseillé à tout investisseur, de procéder, sans se fonder exclusivement sur les informations fournies dans ce document, à l’analyse de sa situation personnelle ainsi qu’à l’analyse des avantages et des risques afin de déterminer le montant qu’il est raisonnable d’investir.